Notre programme

Notre méthode

Pas une révolution mais de réelles solutions

Nous avons la volonté d’agir différemment en utilisant une méthode très concrète et qui a largement fait ses preuves : la concertation par le dialogue.

Pour arriver à cela, la commune doit s’équiper d’outils innovants et performants :

. Refonte du site internet de la ville afin d’offrir des services en ligne (Paiement en ligne, retransmission des conseils, FAQ, offre d’emplois, accès aux services municipaux…),

. Mise en place d’un répondeur téléphonique 24/24 7/7 sur lequel les habitants peuvent laisser des messages auxquels nous répondrons  rapidement,

. Mise en place des permanences d’élus en mairie afin de renforcer la proximité avec les citoyens,

. Mise en place de sondages en ligne, outils d’aide à la décision qui ont prouvé leur efficacité,

. Opération « Un élu à votre écoute » : par notre volonté de dialogue revivifié, nous voulons un échange direct, sans intermédiaire, par des réunions à l’initiative des habitants, dans vos quartiers, au plus près de vous.

Ces mesures, et d’autres que nous allons “inventer” ensemble, élus et habitants, permettent de mettre en œuvre une démocratie ouverte et transparente. Nous allons travailler avec TOUS les élus siégeant au conseil, pour qu’opposition devienne construction. Nous pensons que l’intérêt commun décide de la conduite à tenir au delà des clivages traditionnels, hors les extrêmes qui constituent une ligne rouge infranchissable, dans le respect de chacun.

Une ville durable et responsable

Priorités de notre politique : la dynamisation de Saint-Sulpice et l’amélioration de notre cadre de vie pour rendre notre ville attractive et belle à vivre. Notre projet passe par plusieurs aménagements ambitieux et réalisables à court et moyen terme :

. ZAC Coeur de ville : la priorité est de débuter la dépollution du site de l’ancienne Arçonnerie Française d’ici 2020. Pendant ce temps, nous allons :

. Lancer les concertations nécessaires à l’aménagement de ce même site

. Lancer les études de requalification de la place Soult

. Débuter l’aménagement des berges de l’Agout

. Reprendre les accès et abords du Castela (mise en sécurité notamment).

La gestion de l’environnement est l’affaire de tous, pas seulement des élus !

. Mise en œuvre d’une série d’actions, en collaboration et avec le soutien de la communauté des communes, afin de promouvoir les bonnes pratiques pour un développement durable et responsable.

. La commune doit garder ses surfaces agricoles et ses coulées vertes.

. Création du « Parc du Castela » : nous allons revenir sur la décision prise sur le devenir du terrain des Pescayres. Ce projet de parc arboré met en valeur notre patrimoine et offre aux habitants un espace naturel privilégié, mêlant activités (promenade, loisirs …) et mémoire.

. Mise en action du plan pluriannuel d’entretien des voiries de la commune.

. Repenser en concertation avec les habitants les zones de stationnement et leurs usages (stationnement résidentiel habitants, tarif non-résident ….)

Pour tout cela nous allons ré-étudier le Plan Local d’Urbanisme (PLU) que nous voterons dès 2018.

Une ville dynamique et transparente

. Création d’une commission d’attribution des subventions aux associations dans un souci de transparence.

. Création d’une convention cadre pour le développement des clubs et associations.

. Audit des besoins spécifiques et de fonctionnement de chaque association.

. Amélioration d’équipements : accélération du dossier de la salle polyespace, relance du projet de court de tennis couverts, aire de jeux pour enfants.

. Soutenir les événements existants, voire créer un ou des événements d’envergure et transversaux (engageant plusieurs associations)

. Lancement des études pour un projet de “Plaine des Sports” secteur Moletrincade, améliorant la cohérence entre les installations et ouvrant à d’autres destinations ce secteur de Saint-Sulpice-La-Pointe.

Agir concrètement pour le vivre ensemble

La proximité, pilier de la prévention : nous allons engager un véritable travail de terrain avec toutes les associations volontaires

Dès notre prise de fonction, nous allons actualiser le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance – CLSPD – afin de rendre plus efficace le dialogue entre tous les acteurs de la Sécurité et de la Prévention – élus, associations, MJC, police municipale, gendarmerie, institutions,…

Police Municipale : il faut raisonnablement et impérativement renforcer les effectifs, trop peu représentés par rapport au nombre d’habitants de Saint-Sulpice, et les équiper en conséquences.

Une ville solidaire

Apporter une offre globale auprès des personnes en souffrance sociale.

Cela passe par une confiance retrouvée avec tous les acteurs de terrain – associations, personnel communal, personnel CCAS et bien entendu de l’EHPAD – afin que chacun sache que nous agissons avec efficacité et pragmatisme. Nous aurons des actions envers les personnes isolées en commençant par un meilleur recensement de celles-ci.

 

Réfléchir, en concertation, sur la création de structures d’hébergement pour les personnes âgées non dépendantes : résidence service pour les seniors, habitat participatif, ….

Création d’une offre de “mutuelle pour tous” ouverte à tous sans conditions de ressources.

Logement social : dans le cadre de la révision du PLU, nous nous engageons à respecter ce que la loi nous impose en matière de construction d’habitat social, dans la mesure des moyens financiers de la commune : payer une amende chaque année par manque de logements sociaux sur notre territoire n’est plus une solution. De plus, nombre de Saint-Sulpiciens souffrent de cette carence.

Création de jardins partagés.

Amélioration de l’accessibilité et de l’intégration des personnes à mobilité réduite (PMR)

Agir maintenant pour préparer demain

Priorité de nos actions, les Assises de l’Education et de la Jeunesse : c’est en oeuvrant pour le présent de nos enfants, que nous donnerons un avenir à notre ville !

. Etat des lieux des bâtiments scolaires afin de lancer le plus tôt possible les travaux nécessaires à leurs remises à niveau (Marcel Pagnol, Henri Matisse et Louisa Paulin)

. Maintien de Marcel Pagnol en tant que bâtiment communal historique

. Nécessité de la création d’un nouveau groupe scolaire prenant en compte les évolutions futures de la population de Saint-Sulpice (nouveaux habitants, répartition géographique…) : le choix de l’emplacement est primordial et doit être revu

Ce travail se fera en concertation, et en amont de toute décision, avec tous les acteurs et usagers de ce service public.

. Relance du projet d’installation d’un lycée sur la commune en partenariat étroit, et dynamique avec la CCTA et la région Occitanie.

. Mise en place de comités de réflexions (et d’actions résultantes) sur divers sujets : augmentation de l’amplitude horaire de l’ALAE, gestion des impayés (trop nombreux et handicapant le service de cantine), aide aux devoirs, création du dossier unique de l’enfant, rythmes scolaires et NAP, … les sujets ne manquent pas, c’est aux citoyens à s’emparer de ces comités !

. Obtenir de l’Académie la création d’une classe CLISS pour les enfants en difficulté ou en situation de handicap

. Création d’un conseil municipal des jeunes (du CM1 à la 3eme) qui choisira et mettra en oeuvre une action en direction de la jeunesse ou de la population.

Une conduite ambitieuse et pragmatique

Nous pensons que le conseil municipal est, par ses décisions, le catalyseur de l’action économique. Mettons donc autour de la table tous les acteurs du bassin de Saint-Sulpice – commerçants, artisans, entrepreneurs, élus, institutions – pour penser l’économie de demain. Pour cela, nous allons :

. Réinvestir la CCTA, acteur majeur du développement des Portes du Tarn.

. Renouer le dialogue interrompu avec les commerçants de notre ville

. Soutenir un programme d’animation ambitieux et fédérateur.

. Soutenir l’organisation d’un Forum des Métiers, permettant aux entreprises locales, créatrices de valeurs de rencontrer  les habitants de la commune, futurs collaborateurs ou clients, en partenariat avec la communauté de communes Tarn – Agout.

. Lutter contre les vacances commerciales en concertation avec les acteurs concernés en engageant une réflexion sur le devenir commercial de tel ou tel quartier et en créant des outils d’aide à l’installation.

. Définir ensemble l’offre commerciale de proximité que nous souhaitons voir se développer dans la ville

. Dynamiser les marchés de plein vent et de producteurs, moments de vie importants pour notre centre ville.

Se réunir pour mieux se définir

La culture est le levier majeur de la cohésion républicaine et du développement des citoyens. Nous soutiendrons une offre culturelle en direction de tous les publics (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées…). Les actions que nous prévoyons :

. Soutenir la relance d’un Comité des Fêtes à Saint-Sulpice.

. Concernant la MJC, prendre en compte réellement la problématique des locaux en engageant le plus vite possible une concertation avec tous les acteurs, afin d’envisager son maintien en centre ville et pourquoi pas sur son site d’origine pour des raisons évidentes d’accessibilité par tous aux activités proposées.

Le patrimoine est un des berceaux de la culture de notre commune; nous devons œuvrer à le préserver et à le promouvoir de concert avec les institutions concernées (CCTA, département, région, état). Plusieurs pistes seront mises à l’ordre du jour :

. Aménagements de la zone du Castela (sécurisation des accès et des abords),

. Aménagement des souterrains (signalisation, éclairage, sécurisation …),

. Création d’un circuit découverte de la ville,

. Restauration du lavoir, …